Catégories
Uncategorized

Astuces pour réduire votre impôt sur la plus-value immobilière

Un bien immobilier est souvent considéré comme étant une étape importante dans la constitution d’un patrimoine. Il vous est toutefois conseillé de bien vous informer sur la fiscalité avant d’acheter votre première propriété immobilière. Vous devrez par exemple insister sur la plus-value dont le taux peut être de 36,2 %. Quelques astuces peuvent être prises en compte pour la réduire.

La plus-value peut être supprimée sur une résidence principale

Il est parfaitement possible d’obtenir une exonération de l’impôt sur les plus-values avec l’achat d’une résidence principale. Vous devrez toutefois apporter des preuves de l’usage du bâtiment le jour où vous déciderez de le céder. Le fisc peut offrir jusqu’à 1 an d’exonération après votre départ de la résidence principale.

Vous devrez dans ce cas trouver rapidement une nouvelle résidence après la vente de l’ancienne. En effet, il faut faire attention à ne pas dépasser la durée d’exonération offerte par le fisc. Notez que ce dernier peut mener des investigations poussives contre les marchands de biens non déclarés. Il faut dans ce cas insister sur ce point au moment même d’acheter votre future résidence.

L’exonération pour la vente d’un autre type de bâtiment

Vous pouvez profiter de cette exonération si vous utilisez l’argent pour la vente du bâtiment pour l’achat d’une résidence principale. Il faut toutefois considérer les conditions suivantes pour profiter pleinement de la réduction de votre impôt sur les plus-values :

  • Vous devrez céder un bâtiment pour un usage d’habitation.
  • Il est important pour vous d’acheter une résidence principale 24 mois après la vente de votre bien.
  • Le notaire doit indiquer que vous allez utiliser le montant que vous avez obtenu pour acheter une résidence principale.
  • Il faudra indiquer dans le contrat du nouvel achat que vous avez utilisé la somme obtenue avec la dernière vente.

Le point sur le barème d’exonération

Cette condition s’applique en principe sur la vente d’un bien autre qu’une résidence principale. Vous devrez de ce fait vous informer sur le barème d’exonération des plus-values. Il est important de prendre en compte la durée de détention pour faciliter le calcul du montant de votre impôt.

Vous aurez de ce fait l’opportunité de vérifier les abattements qui seront appliqués sur le bâtiment. Il est tout à fait possible de retarder une vente dans certains cas pour obtenir un meilleur abattement. Cela peut dépendre de la date d’acquisition du bien que vous voulez acheter. N’oubliez pas de faire un tour sur http://www.immoflash.net si vous voulez avoir plus d’informations.

Qu’en est-il des biens de moins de 15 000 € à la vente ?

Il se peut que vous vouliez trouver obliger de vendre votre bien immobilier à moins de 15 000 €. Notez que vous ne serez pas obligé de vous acquitter de l’impôt sur les plus-values dans ce genre de situation. Il est toutefois possible d’utiliser le calcul de la plus-value à votre avantage. Cela peut se faire à condition de bien suivre les règles.

Il ne faut pas laisser votre notaire agir tout seul malgré le fait que vous allez vous fier à un spécialiste. Vous pourrez en effet vous baser sur certains points pour baisser votre impôt sur la plus-value.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.